Le 8 avril 2014,marque la fin du support Windows XP par Microsoft. Quelle conséquence pour vos PC et comment s’adapter à ce changement sans risque pour votre entreprise ?

La fin du support Windows XP

Le support de Windows XP n’est plus assuré. Cela signifie que les mises à jour permettant de sécuriser votre ordinateur ou la possibilité de télécharger Microsoft Security Essentials ne sont plus accessibles. Par conséquent vos PC sont beaucoup plus vulnérables face aux attaques de sécurité et les risques de virus seront considérablement augmentés. Pour protéger les données de votre entreprise il vous faudra donc passer à un système d’exploitation plus récent: Windows 7 ou Windows 8.1.

Le conseil de Windows : changer de PC oui mais…

Windows 7 a vu le jour en 2009 et Windows 8 en 2012. Pourtant aujourd’hui 3 PC d’entreprises sur 4 tournent encore sur Windows XP. Cet attachement à Windows XP peut s’expliquer par les coûts qui devraient être supportés en cas d’une migration vers un OS plus récent. En effet, la plupart des ordinateurs sous XP ne supporteraient pas une nouvelle version de Windows en termes de mémoire et de puissance de calcul. Sans compter les problèmes de compatibilité avec certaines applications métiers. Le passage à Windows 7 ou Windows 8.1 implique donc pour la grande majorité le remplacement des postes informatiques existants. Mais les coûts engendrés ajouté au temps qui devrait être consacré à la sauvegarde des données pour effectuer la migration (sans compter les risques de pertes) expliquent le faible taux d’adoption des nouveaux OS Windows malgré les risques encourus avec la fin du support Windows XP.

Des solutions alternatives

Bon nombre de TPE/PME ne disposeront pas des ressources nécessaires pour renouveler tous leurs postes informatiques et installer une nouvelle version Windows. Cependant il existe une solution alternative qui permet de sécuriser l’ensemble des postes de l’entreprise à moindre coût : la virtualisation des postes de travail. Grâce à cette opération, le nouveau système d’exploitation installé sur un serveur central pourra être utilisé sur tous les autres postes de travail de l’entreprise sans que ceux-ci n’aient besoin de changer d’OS.

La fin du support Windows XP… oui, et alors ?

Si cette solution vous semble toutefois trop lourde ou peu adaptée à votre entreprise vous pouvez tout simplement choisir de ne rien faire face à la fin du support Windows XP. En effet, Microsoft assurera les mises à jour sur sa solution antimalware Security Essentials pendant encore un an. D’autres antivirus comme Bitedefender vont encore plus loin en prolongeant son support antimalware jusqu’en 2017 pour les entreprises. Ces solutions vous assureront un support sur le fonctionnement de vos logiciels et continueront de vous fournir les signatures de reconnaissance des fichiers malveillants. Toutefois elles ne vous protégeront pas contre les attaques qui exploiteront les failles non patchées de Windows XP.

Avez-vous déjà effectué les changements nécessaires sur vos postes informatiques ? Faîtes appel à un expert iakaa en cas de problème sur votre système d’exploitation

fin du support Windows XP