Après avoir relooké son logo (avec plus ou moins de succès selon les avis), Google passe un coup de polish sur son Chrome. En effet, malgré le fait que Google Chrome soit un des navigateurs les plus utilisés au monde, il est très critiqué pour sa consommation excessive de RAM, d’espace et de batterie. Google a décidé d’y remédier en rendant son navigateur plus fluide et moins gourmand en ressources.

Des animations Flash désactivées

Désormais,l’option est activée par défaut : « Détecter et exécuter le contenu des plugins importants. » Cette fonctionnalité permet de bloquer les animations Flash secondaires, à savoir, les publicités. Vous pourrez déclencher les contenus bloqués en cliquant dessus. Cette nouveauté devrait rendre la navigation sur Google Chrome plus rapide et agréable.

Des vidéos déclenchées de façon plus pertinente.

La dernière version de Google Chrome n’autorise pas la lecture automatique des vidéos qui ne sont ni dans l’onglet consulté, ni dans la partie active de l’écran. Plus besoin de chercher d’où vient le son de la vidéo. Les vidéos en auto-play ne se lancent pas si elles ne sont pas directement visibles.

Une gestion des onglets plus économique en ressources

Chrome 45 propose une nouvelle gestion des onglets. Lorsque vous ouvrez votre navigateur, Chrome restaure vos précédents onglets. Google a décidé d’optimiser cette fonction pour préserver les ressources des ordinateurs les moins puissants. Les améliorations proposées par Chrome 45 sont significatives si vous avez l’habitude d’ouvrir de nombreux onglets en même temps.

Google Chrome mise sur plus de sécurité

Google a également corrigé 29 failles de sécurités dans son navigateur Google Chrome. Ces failles ont été signalées par des utilisateurs avertis, récompensés par Google par une gratification financière. De plus, la nouvelle fonction Subresource Integrity permet à Google Chrome d’éviter de télécharger des fichiers corrompus.

Le nouveau Google Chrome moins gourmand en ressources

Selon Google, Chrome 45 consomme 15% de moins de batterie que sa version précédente. La consommation d’énergie de Google Chrome est réduite de 10%, et la consommation de RAM est de 10%. Cela peut aller jusqu’à 25% si vous utilisez beaucoup de Web Apps.

Ce qui fait la force de Google Chrome, c’est la possibilité d’installer des extensions afin de personnaliser sa navigation. Mais c’est également un navigateur qui consomme beaucoup de RAM. Les améliorations de Google Chrome 45 seront peu perceptibles pour la plupart des utilisateurs mais elles sont particulièrement utiles sur smartphone, tablette et ordinateurs portables, peu puissants.

Qui a peur de Edge ?

Ce lifting de Chrome est-il révélateur de la méfiance de Google suite à l’arrivé du nouveau navigateur Microsoft Edge avec la mise à jour Windows 10 ? Rappelons de Google Chrome possède pour l’heure 30% des parts de marché et ne compte pas s’en défaire. Les autres navigateurs comme Firefox et Safari vont-ils proposer de nouvelles fonctionnalités pour s’assurer la fidélité de leurs utilisateurs ?